Nouvelles vidéos

mars 4th, 2013 by domsny

screenshot_1676

Prenez deux vieux comparses d’expédition ayant bourlingués ensembles plusieurs fois en Alaska etc., ajoutez y deux amis de kots à projet qui, éloignés par le boulot, se retrouvent enfin et secouez le tout. Le résultat c’est une magnifique expé de 8 jours en autonomie dans le grand froid (-25C) mais dans une neige et des paysages grandioses du grand nord finlandais dans le parc national du Urho Kekkonen au dessus du lac Inari.

Nous avons survécu grâce au chocolat et aux croutons de soja certes mais surtout grâce à cette chaleur humaine qui fait le sel de toute grande expé. Merci Erika, Gauthier et Dimitri.

Voici les vidéos de cette « grande » Expé. A déguster sans modération.

Dom



 

Parc national Urho Kekkonen, Laponie finlandaise

décembre 11th, 2012 by domsny

finlandeDécouvrir la Laponie finlandaise, 200 km au nord du cercle polaire en plein mois de Février, voici le challenge que nous nous sommes fixés.

Après le Kebnekaise en 2009, Erika profite d’une conférence à Helsinski pour nous rejoindre au sud de Ivalo et du lac Inari pour une randonnée nordique en autonomie. Nous serons donc quatre à skier en Laponie finlandaise à deux pas de la Russie.

Cela vous dit pas un petit pipi dans la neige russe ?

Les dômes blancs du Saariselka

décembre 11th, 2012 by domsny

screenshot_1345« Les dômes blancs du Saariselka et d’autres sommets du parc National Urho Kekkonen émergent des pins et des bouleaux; Le Vuimapaa (691m), le Ukselmapaa (698m) et le Sokosti (718m), ne seraient ailleurs que des collines. Deux cents kilomètres au nord du cercle polaire, le climat varie très vite avec l’altitude et les sensations sur ces cimes faciles sont forcément très fortes. Avec la plaine qui s’enfuit à l’infini et dans le vent mordant qui transforme chaque hiver l’antenne du Sokosto en pain de glace, la panète est réellement sous les pieds et le regard. Dans les sous-bois pour le réconfort du randonneur, les petits refuges sont là pour l’accueillir avec le sauna parfois et le Kuukkeli, l’oiseau de la chance.

L’itinéraire chemine d’un massif à l’autre, empruntant des vallées boisées très ouvertes où la difficulté ne tient qu’à l’orientation par mauvaise visibilité. Le parcours au profil très doux se maintient entre 200 et 300m d’altitude, le seule crête à franchir se présente peu avant Sarvioja, mais elle n’est pas un problème par beau temps. Quelques refuges sont bien placés pour réaliser en fin d’étape une ascension sur un sommet voisin. » (Pays nordiques, Annick et Serge Mouraret, guides La Cadole).