Avec 2 amis nous avons décidé sur un coup de tête, en last-minute, de partir faire un trek à malte en autonomie (presque) totale. Comme nous partons en last minute nous n’avons presque rien préparé. Ceci signifie que notre trek sera décidé au jour le jour en fonction des conseille de la population locale, un concept qui nous excite beaucoup…

Vendredi soir :

Départ de Charleroi à 19h45, arrivé à Malte à 22h45. Il faisait donc déjà bien noir et nous n’avions toujours pas d’endroit pour dormir…Des lors nous commencions à marcher dans le noir cherchant un endroit discret où poser notre tente (sachant que le camping sauvage est interdit). Après 2 bonnes heures de marche nous avons enfin un endroit, épuiser nous installons notre tente et s’endormons toute suite.

Samedi:

Après une nuit très calme dans ce que nous croyons être une plaine avec quelques arbustes, nous nous levons au milieu d’un verger. Assis dans la tente, nous n’avons qu’à tendre la main pour cueillir, orange et citron. Après quelques dizaines d’oranges chacun et une réserve importante dans notre sac, nous décidons de suivre la route qui longe l’aéroport et d’aller se baigner à St-PeetersPool, nous profitons de la gentillesse de quelques conducteurs maltais et arrivons enfin au très beau spot de cliff jumping. La météo est parfaite, l’eau un peu froide mais ca passe, bref une bonne aprem sous le soleil et devant un beau panorama. Nous attendons que les derniers touristes journaliers partent rejoindre leur hotel, pour installer la tente et commencer le repas. Pâtes grecques, sauce tomate, graines variées, et le ventre remplie, nous nous posons avec un bout de cote d’or amande salée (essayez aussi) au bord de la falaise où nous dormirons cette nuit.

Dimanche:

Après une bonne nuit au bord des falaises de St Peter’s Pool, une petite banane matinale et nous reprenons la route vers le nord . Après 1 km de marche et plusieurs tentatives de stop, un couple de français  nous proposes de venir avec eux aux blue grotto, une série de cavité creusé dans la falaise qu’il y a moyen de visiter par bateau. Après quelques minutes passé à admirer ces merveilles, nous reprenons la route vers le nord et par surprise une dame nous propose de la suivre jusqu’à San Julian, ville voisine de la capitale réputée pour son ambiance nuptiale.

Elle nous dépose à un arrêt de bus qui a pour destination finale Marfa ( ferry allant sur la petite île de Gozo et Comino) , nous nous arrêtons à l’arrêt Ghadira et dirigeons vers les falaises de Popeye Village. Nous parvenons à dénicher le spot parfait pour poser notre tente et le rythme de la soirée commence , feu, bouffe, chocolat, et sommeil profond.

Lundi :

Nous nous réveillons au bord de cette falaise en forme de pointe. Le vent s’était un peu levé pendant la nuit. Nous décidons donc de rapidement replier la tente pour ensuite profiter de ce paysage pour prendre des belles prises de drone. Matos sur le dos, nous partons pour une journée de marche avec comme objectif de faire la traversée en bateau jusque l’île de Gozo, réputée comme étant plus sauvage et moins peuplée. C’est en arrivant sur cette île en début d’après-midi que nous rencontrons Mike, un local professionnel de plongée sous-marine. C’est après lui avoir expliqué le concept de notre voyage qu’il nous dit  » fuck it , I’m going to show you a nice place » . Nous montons donc à bord de son pick-up tout terrain en direction de Saint-Lawrence. Il nous montre le 7 ème spot de plongé le plus beau du monde et nous propose même d’en faire avec lui le lendemain. Malheureusement, la tempête du mardi ne nous permettait pas de faire de la plongée. Etant conscient qu’une tempête pouvait survenir durant la nuit, il nous décrit un endroit ou nous pourrions monter notre tente et dormir a l’abris du vent. Nous arrivons donc dans un ancien petit port de pêche abandonné et parfaitement à l’abris du vent. Ce paysage splendide a d’ailleurs été utilisé dans une scène de Game Of Thrones.

Mardi :

C’est en sursaut que nous nous sommes réveillés ce matin là. Vers 6h du matin, une vague vient se jeter sur notre tente. La tempête était tellement forte que les vagues parvenaient à atteindre la plateforme sur laquelle nous dormions. C’est donc en moins de 2 minutes que nous arrivons a déplacer nos affaires et la tente plus en hauteur dans le port. Évidemment, nous n’avions pas mis nos sacs dans la tente et ils étaient donc trempés. Nous sommes restés posés à l’abri de cette tempête toute la matinée. Notre premier objectif de la journée était d’atteindre la ville de Victoria pour y goutter une spécialité locale. Cependant, le vent était tellement violant que ça devenait compliqué d’avancer à pied. Nous optons donc pour faire du stop tout en avançant cant à notre rythme. La route était très peu fréquentée et nous avons donc fini par tout faire à pied. Nous devions encore faire la traversée en bateau et rejoindre le bas de l’ile puisque nous avions rendez-vous avec notre airbnb à 18h. Nous étions ons en retard et avons donc pris un bus pour rejoindre la ville dans laquelle nous allions passer notre dernière nuit.

Mercredi:

Dormant dans un lit, la nuit fit plus longue et plus calme que les autres jours, nous quittons l’Airbnb et allons visiter par hasard les nouvelles acquisitions maritimes des quelques riches de Malte. Il est l’heure de repartir pour prendre l’avion , à notre habitude nous tendons notre bras et espérons être prit jusqu’à l’aéroport, pour une fois, l’attente fut très courte, après moins de 1 min, un musicien accepte notre requête et dit «  ce sera ma BA de là journée » , une des dernières belle rencontre qui signe la fin des vacances et le retour à la réalité. À une prochaine fois !