Notre équipe féminine d’aspirantes accompagnatrices en moyenne montagne nous lançons pour notre première expédition hivernale, en autonomie, et à l’assaut de quelques sommets de la vallée de la Clarée.
Nous prévoyons d’établir un camp de base aux alentours du refuge des Drayères, au fond de la Vallée de la Clarée, dans les Hautes-Alpes. De là, nous partirons à l’ascension des sommets environnants, Rocher de la Grande Tempête, Roche du Chardonnet, Pic du lac blanc, et cerise sur le gâteau, l’incontournable Mont Thabor. Espérons que les conditions neige et météo soient de la partie!

Notre équipe féminine d’aspirantes accompagnatrices en moyenne montagne nous sommes lançées pour notre première expédition hivernale, en autonomie, et à l’assaut de quelques sommets de la vallée de la Clarée.

Après une bonne journée d’approche, chargées comme des baudets, nous avons installé notre bivouac – camp de base au bord du lac rond tout enneigé (2450m), un spot de choix, avec vue incroyable sur les sommets alentours!
Ensuite, quatre jours de randonnée raquette dans ces immensités blanches, avec deux highlights: les sommets de la Roche Château (2898m) puis du Rocher de la Grande Tempête (3002m).

Les conditions de neige sont globalement bonnes, et la météo au beau fixe. Un peu frisquet la nuit évidemment, mais les gourdes d’eau chaude au fond du sac de couchage font bien leur boulot de bouillote!

Puis LA leçon de la semaine: protégez vos victuailles du renard! Le goupil affamé nous a chapardé, dès le premier soir, une bonne partie de nos vivres (et est venu visiter toutes les nuits, déterrer la poubelle, fouiner les sacs…). Bye bye le frometon, la coppa et le mélange gourmand de fruits secs. Dans sa tanière, c’était byzance, mais pour nous : rationnement tout au long de la semaine.